Connectez-vous S'inscrire




Vidéos les plus récentes
Histoire
Jc Menard | 23/01/2015 | 1004 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Histoire
Jc Menard | 23/01/2015 | 1383 vues
44444  (3 votes) | 0 Commentaire
Actualités
MICKAEL LECLERC | 19/06/2013 | 3214 vues
55555  (1 vote) | 2 Commentaires
Actualités
Jc Menard | 20/11/2012 | 1063 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Histoire
N. D. | 20/02/2012 | 2340 vues
44444  (3 votes) | 0 Commentaire
1 sur 3

Les annonces

Un S.O.S. lancé pour l'église Saint-Hilaire de Mortagne ! Ce pan méconnu du patrimoine vendéen est-il en danger de disparition ?

Fermée au culte depuis 2007 sur arrêté municipal, l'église Saint-Hilaire de Mortagne est menacée de démolition. Cette église dont la construction est assez récente (celle-ci a débuté il y a tout juste 110 ans, en avril 1903), n'en demeure pas moins un édifice religieux méconnu. Ce lieu de culte recèle quelques petits trésors antérieurs à 1903. Ces éléments non visibles de l'extérieur sont intégrés dans l'édifice. Cet article vise à faire connaître ces éléments que l'on ne voit pas forcément de l'extérieur et qui donnent une grande valeur à ce bâtiment.


La remarquable porte latérale de style Renaissance provenant de l'église originelle.
La remarquable porte latérale de style Renaissance provenant de l'église originelle.
Au cours de son histoire l'église de Saint-Hilaire aura connu maints rebondissements. A l'origine s'élevait, une église de style roman, saccagée et incendiée durant les Guerres de Religion au XVIème siècleL L'église est restaurée au XVIIème. Cependant, à la Révolution, en 1793, l'église connaît à nouveau les foudres du saccage, elle est ravagée par les colonnes infernales.

En 1831, le curé Fort projette de reconstruire l'édifice, il conserve de l'ancien église quelques éléments architecturaux (une remarquable porte latérale de style Renaissance ainsi que le clocher (aujourd'hui disparu).

En 1903, on décide de rebâtir l'église dans de vastes proportions. Ce chantier de reconstruction s'inscrit dans un mouvement plus général observé en Vendée entre 1830 et 1914. Durant la fin du XIXème siècle, on reconstruit beaucoup d'églises paroissiales. En raison notamment de l'augmentation du nombre des fidèles, les édifices devenaient trop petits pour l'exercice du culte.

Le chantier commence en avril 1903 pour s'achever rapidement le 27 mars 1904, jour de la bénédiction de l'église. Celle-ci rassemble toute la population du village et le clergé de la région.

L'édifice est construit sur les plans de l'architecte luçonnais Léon Ballereau, l'entrepreneur du chantier est M. Auguste Boudeau. Le bâtiment voit le jour à cet emplacement grâce au généreux don de M. Rousselot, agriculteur et propriétaire du terrain sur lequel est édifiée une partie de la nouvelle église.

L'autel du XIXème siècle
L'autel du XIXème siècle
Cette église d'aspect extérieur assez simple, recèle cependant plusieurs petits trésors qui témoignent de l'histoire et des racines de la commune.

Ainsi, lors de la reconstruction de l'église au XIXème siècle, le curé Fort décida de conserver une porte latérale de style Renaissance, remarquablement ouvragée, celle-ci est encore visible de l'extérieur de l'église.

Aussi, trouve-t-on à l'intérieur, deux pierres armoriées enchâssées dans les murs de la nef et de la sacristie. Sur ces pierres sont représentés les blasons de la famille Gondi et de la famille La Haye-Passavant, anciens seigneurs de Mortagne.

Avant la fermeture on pouvait admirer également à l'intérieur de l'église une ancienne cuve baptismale du XIIIème siècle dont le décor s'est effacé avec le temps. La sacristie conserve dans ses murs, les traces des ouvertures romanes de l'église précédente.

L'autel intérieur, fait de marbre blanc et coloré, présente un décor s'inspirant des pèlerins d'Emmaüs.

On trouve par ailleurs à l'intérieur de l'église, le monument aux morts de la commune pour la guerre 14-18 et 39-45 sur lequel figurent les noms des paroissiens morts pour la patrie.

L'église Saint-Hilaire de Mortagne est aussi connue pour la richesse de sa statuaire intérieure riche de nombreuses statues polychromes. Deux de ces statues sont particulièrement remarquables, il s'agit de celle de Saint-Hilaire et celle de Saint-Sébastien, classées à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1973. Ces œuvres d'art datent de la fin du XVIIème siècle et ont été sculptées par Jean Bibard, un artiste de Saint-Laurent-sur-Sèvre.


Un des rares vitrail de la région représentant les messes clandestines durant les Guerres de Vendée.
Un des rares vitrail de la région représentant les messes clandestines durant les Guerres de Vendée.
Comment ne pas se souvenir aussi des remarquables vitraux qu'abrite l'église paroissiale. Ces vitraux ont été réalisés par l'artiste Mortagnais et maître-verrier Roger Degas. Ces derniers sont parmi les rares de la région à représenter des épisodes des guerres de Vendée, comme la mort de Pierre-Marie Chapelain, vicaire de Saint-Hilaire, fusillé par les soldats républicains le 27 janvier 1794 ou les messes clandestines ayant lieu dans la campagne de Saint-Hilaire.

On peut se soucier de l'avenir de ce patrimoine si la démolition de l'église est envisagée. Finira-t-il au fond d'une remise, sera-t-il vendu ? Voire pire détruit ? d'autant plus que certains éléments sont indissociables du bâtiment (autel, pierres enchâssées, vitraux, porte Renaissance...)

L'église Saint-Hilaire de Mortagne (1903-1904)
L'église Saint-Hilaire de Mortagne (1903-1904)
Il est bon de se rappeler que chaque élément décoratif a été financé par des dons généreux des habitants de la commune à des époques différentes de l'histoire. Certains n'ont pas compté leur argent pour embellir le principal édifice de la commune. Ce patrimoine est le témoin encore visible du passé de la commune et de vie de nos ancêtres.

Chaque objet présent représente à lui seul plusieurs dizaines ou centaines d'heures de travail et une volonté d'embellir ce lieu de prière.

La démolition n'est pas la seule solution possible, bien qu'elle semble privilégiée à l'heure actuelle. La rénovation totale ou partielle du bâtiment est possible, certes le coût à supporter est plus élevé mais cela est le prix à payer pour transmettre ce riche patrimoine à ceux qui viendront après nous.

Toute la question est là, transmettre ou ne pas transmettre ce patrimoine qui depuis la fermeture de l'église en 2007, reste quelque peu oublié et non accessible. Si on prend le temps de l'admirer dans son écrin qu'est l'église, il reflète toute sa valeur historique et culturelle.

L'histoire de cette église reste à écrire, la page blanche est grande ouverte. Affaire à suivre...




Pierre armoriée enchâssée dans les murs de l'église représentant le blason des Gondi, seigneurs de Mortagne au XVIIème siècle.
Pierre armoriée enchâssée dans les murs de l'église représentant le blason des Gondi, seigneurs de Mortagne au XVIIème siècle.

Livre : en savoir plus sur le patrimoine de Mortagne et en particulier de Saint-Hilaire de Mortagne

Publié avec la Mairie de Mortagne : Tout le patrimoine religieux de la commune et en particulier sur Saint-Hilaire
Publié avec la Mairie de Mortagne : Tout le patrimoine religieux de la commune et en particulier sur Saint-Hilaire
Mortagne sur Sèvre, guide historique de l'église Saint-Pierre et du petit patrimoine de Mortagne, Evrunes et Saint-Hilaire


Publié avec le concours de la Ville de Mortagne

Voilà neuf siècles que l'église Saint-Pierre se dresse au cœur de Mortagne. Neuf siècles qui ont laissé tant de traces sur ses vieux murs romans. Neuf siècles qu'elle a su traverser pour nous raconter dans la pierre l'histoire de notre cité.
Le BRAHM (Bureau de Recherches Historiques et Archéologiques de Mortagne) nous la maintes fois fait découvrir au cours de ses visites, lors des Journées du Patrimoine. C'est là le but de son action : promouvoir l'histoire de notre commune et valoriser son inestimable patrimoine.
Ce livre inédit prolonge ces années de travail de fond. L'église Saint-Pierre en constitue le principal objet, illustré de documents exceptionnels. Mais cet inventaire ne pouvait faire l'impasse sur l'ensemble du patrimoine religieux de Mortagne, Evrunes et Saint-Hilaire, de leurs trésors liturgiques, de leurs chapelles, et de leurs innombrables croix et arceaux.
Peu de communes peuvent s'enorgueillir d'un tel ouvrage. Gageons qu'en œuvrant ainsi, le BRAHM ait permis que l'église Saint-Pierre célèbre d'ici quelques décennies, son premier millénaire…

Trésors du patrimoine, Mortagne sur Sèvre, guide historique de l'église Saint-Pierre et du petit patrimoine de Mortagne, Evrunes et Saint-Hilaire
par Jean-Pierre Bregeon, Michel Martinet, Michel Murzeau et Christian Mênard
160 pages, 14,5 x 21 cm, très nombreuses illustrations couleurs
ISBN 978-2-7516-0263-4

Ouvrage en vente à la Mairie et à l'Office de Tourisme de Mortagne-sur-Sèvre (prix public : 20,00 €).


Rédigé par MICKAEL LECLERC le Lundi 22 Juillet 2013 à 14:00 | Lu 1286 fois
Notez

Nouveau commentaire :

Actualités | Patrimoine | Histoire | Nature | Livres et revues | Bonnes adresses | Les rubriques | Les dossiers





Recherche




Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.



Inscription à la newsletter