Connectez-vous S'inscrire
Mauges et Bocage




Vidéos les plus récentes
Histoire
JC Menard | 23/01/2015 | 1707 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Histoire
JC Menard | 23/01/2015 | 2061 vues
44444  (3 votes) | 0 Commentaire
Actualités
Mickaël LECLERC | 19/06/2013 | 3661 vues
55555  (1 vote) | 2 Commentaires
Actualités
JC Menard | 20/11/2012 | 1296 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Histoire
N. D. | 20/02/2012 | 2925 vues
44444  (3 votes) | 0 Commentaire
1 sur 3

Les annonces

Déconstruire, démolir, dynamyter… en Anjou. Le patrimoine peut en voir de toutes les couleurs. Exemple à Sainte-Gemmes d'Andigné.

De Jean-Louis Hannebert, Architecte des Bâtiments de France honoraire, concernant le sort de l’église de Sainte-Gemmes d’Andigné


Bonjour,
Je vous informe que la commune de Sainte Gemmes d’Andigné a déposé le 31 octobre 2012 une demande de permis de démolir pour l’unique église de la commune. La démolition peut donc intervenir à tout moment, la municipalité étant seule décisionnaire ( aucune consultation d’un service extérieur n’est requis )
Cette décision est d’autant plus regrettable que cette église est en bon état ;
Merci de diffuser cette erreur scandaleuse.
Cordialement
Jean Louis Hannebert


Source de l'article : Patrimoine en Blog

Le Figaro relaye aussi l'info

Déconstruire, démolir, dynamyter… en Anjou. Le patrimoine peut en voir de toutes les couleurs. Exemple à Sainte-Gemmes d'Andigné.
Un village au chevet de son église menacée de démolition Figaro 6 avril 2012

REPORTAGE – Polémiques et procédures asphyxient Sainte-Gemmes-d’Andigné, en Anjou, symbole de la vague de «déconstruction» qui secoue le patrimoine français. À Sainte-Gemmes-d’Andigné, en Anjou, les querelles de clocher assourdissent la bourgade, autrefois paisible, de leurs carillons malsonnants. La mairie veut démolir l’église. La décision a été votée, entérinée, figée dans un calendrier de réalisation si soudain que, à tendre l’oreille,… suite payante

La Tribune de l'art idem :

L’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné menacée La tribune de l’Art 17 février 2012

En même temps que nous apprenions la bonne nouvelle de cette annulation du permis de démolir, une autre association nous informait que, toujours en Maine-et-Loire, l’église néogothique de Sainte-Gemmes-d’Andigné, due à Alfred Tessier, le même architecte que Gesté (ill. 2), était à son tour menacée de destruction par la commune. L’affaire est à peu près identique et les arguments toujours les mêmes : l’église coûterait trop cher à restaurer – alors qu’elle n’est pas en état de péril – et la destruction-reconstruction (avec conservation du seul clocher - ill. 3) serait trop onéreuse. Bref, il n’y aurait pas d’autre solution que celle-ci.
Pour la reconstruction, l’investissement se chiffre à 2,2 millions d’euros.L’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné va finalement être reconstruite Ouest France 10 novembre 2010

Quel devenir pour l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné, malmenée par le temps ? Depuis quelques années, la question était ouvertement posée dans la commune. Allait-on poursuivre une politique de travaux de rénovation ou allions-nous faire table rase et tout bonnement reconstruire sur site ?

Mardi soir, les élus du conseil municipal de Sainte-Gemmes-d’Andigné, après une phase d’étude et de réflexion, ont tranché. L’édifice sera détruit et reconstruit. Pour la seconde fois.

Dans Ouest France

Le projet des conservateurs pour restaurer l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné Ouest France 15 octobre 2011

Conserver l’édifice en le restaurant, c’est le but poursuivi par l’association de sauvegarde de l’église de Sainte-Gemmes-d’Andigné. Un architecte angevin lui a présenté jeudi son projet : une restauration à l’identique. Il a proposé de réaliser les travaux en cinq phases. Le budget est estimé à 1,5 million d’euros, soit 30% moins cher que le projet de la municipalité qui soutient un programme de déconstruction-reconstruction. Ouest-France

À Sainte-Gemmes-d’Andigné, l’avenir de l’église refait causer

Ouest-France se pose des questions !
Ouest-France se pose des questions !
Pour contacter l'association : Benoît Patier


source : Ouest-France




Le mot du Président :

Benoît Patier, président de l’association de sauvegarde de l’église de Sainte-Gemmes.
Benoît Patier, président de l’association de sauvegarde de l’église de Sainte-Gemmes.
« Je préside l’Association de Sauvegarde de l’église de Sainte-Gemmes d’Andigné. Les “Indignés d’Andigné” – comme on nous surnomme – restent très mobilisés face à l’attitude d’une mairie bien décidée, envers et contre tous, à démolir ce bel édifice. Depuis le début, la mairie fait preuve d’une mauvaise foi et d’un acharnement que nous trouvons suspect. La municipalité s’engage dans un projet de 2,7 millions (chiffre officiel) pour détruire l’église pour en construire une plus petite, en béton, sans lumière avec toit végétalisé ! L’église de Sainte-Gemmes est en bon état, elle est ouverte au public, elle a été mise en sécurité il y a un an, l’électricité a été refaite il y a deux ans, la toiture et les vitraux sont récents. Nous nous trouvons dans le Haut-Anjou, en terre catholique. L’église est souvent pleine ! Pourtant, le combat a dépassé la sphère des pratiquants et a réussi à unir une communauté autour de son attachement à son patrimoine. Nous avons besoin de vos soutiens ».




Rédigé par JC Menard le Lundi 3 Décembre 2012 à 14:10 | Lu 777 fois
Notez

Nouveau commentaire :

Actualités | Patrimoine | Histoire | Nature | Livres et revues | Bonnes adresses | Les rubriques | Les dossiers





Recherche




Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.



Inscription à la newsletter