Connectez-vous S'inscrire
Mauges et Bocage




Vidéos les plus récentes
Histoire
JC Menard | 23/01/2015 | 1688 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Histoire
JC Menard | 23/01/2015 | 2044 vues
44444  (3 votes) | 0 Commentaire
Actualités
Mickaël LECLERC | 19/06/2013 | 3642 vues
55555  (1 vote) | 2 Commentaires
Actualités
JC Menard | 20/11/2012 | 1293 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Histoire
N. D. | 20/02/2012 | 2906 vues
44444  (3 votes) | 0 Commentaire
1 sur 3

Les annonces

L'Enclave de Treize-Vents

Si la limite nord du canton suit sagement la Sèvre entre Tiffauges et Mortagne, en amont par contre son tracé prend un tour bien étrange, au point qu’à cet endroit la route N149 passe constamment d’un département à l’autre (Vendée/Deux-Sèvres) sur quelques dizaines de kilomètres. Qu’est-ce qui explique un découpage aussi irrégulier ?


L'Enclave annexée à Saint-Laurent-sur-Sèvre en 1835 (cadastre)
L'Enclave annexée à Saint-Laurent-sur-Sèvre en 1835 (cadastre)

Carte 1 – Situation au Moyen-Age (cliquer sur les cartes pour les agrandir)
Carte 1 – Situation au Moyen-Age (cliquer sur les cartes pour les agrandir)
Pour comprendre cette situation, remontons au Haut Moyen-Age, à l’époque où se formèrent les premières paroisses dans la région (Carte 1). Celle de Treize-Vents s’étendait alors sur une vaste langue de terre entre la Sèvre et l’Ouin. Les habitants des hameaux les plus éloignés n’avaient guère le choix, puisqu’aucun pont n’enjambait la rivière et qu’il était difficile de la passer à gué lorsque son cours était en crue.

Carte 2 – La fondation de la paroisse de La Chapelle-Largeau isole l'Enclave
Carte 2 – La fondation de la paroisse de La Chapelle-Largeau isole l'Enclave
Carte 2 – L’accroissement de la population au XIIIe siècle justifia la création de nouvelles paroisses. Une chapelle fondée au nord de Treize-Vents desservait déjà les villages les plus éloignés de l’église. L’endroit fut érigé en paroisse autonome au siècle suivant sous le nom de La Chapelle-Largeau, du nom de son premier prieur. Certains hameaux en bord de Sèvre, comme la Roulière, la Rouillardière et Charbonneau lui furent rattachés, car ceux qui y vivaient fréquentaient la chapelle. D’autres villages plus au nord, pourtant plus éloignés, restèrent en revanche dans le giron de Treize-Vents. C’est ce territoire qu’on appela « l’Enclave ».

Si les habitants de l’Enclave ne se rendaient pas aux offices de La Chapelle-Largeau, c’est peut-être que l’aménagement de chaussées sur la Sèvre – favorisé par le développement des moulins – permettait de se rendre à Saint-Laurent, sur la rive gauche, principalement pour recevoir les baptêmes. Pour les autres sacrements, il fallait l’accord du curé de Treize-Vents.

Carte 3 – Situation de l'Enclave au XIXe siècle
Carte 3 – Situation de l'Enclave au XIXe siècle
Curieusement, la Révolution ne modifia en rien cette situation. Le bouleversement des anciennes provinces, entièrement redessinées en départements, n’affecta pas les communes qui s’inscrivirent dans le cadre des paroisses. En 1790, Treize-Vents et son Enclave furent rattachés à la Vendée, tandis que La Chapelle-Largeau rejoignait les Deux-Sèvres.

Carte 3 – Le XIXe siècle si friand de rationalisme ne pouvait se satisfaire de cet héritage médiéval. La Monarchie de Juillet se fit fort de régler cette question. La Loi du Cadastre mit ainsi un terme à l’existence de l’Enclave de Treize-Vents, qui fut rattachée à la commune de Saint-Laurent-sur-Sèvre par une ordonnance royale de 1835.

Voilà qui explique ce découpage pour le moins surprenant que l’on devine sur les hauteurs de Saint-Laurent et de Treize-Vents, en changeant constamment de départements, depuis la Trique jusqu'au Temple.

(Note : La commune de La Chapelle-Largeau a fusionné avec celle de Mauléon en 1973.)
Rédigé par N. D. le Dimanche 9 Octobre 2011 à 15:46 | Lu 399 fois
Notez

Nouveau commentaire :

Actualités | Patrimoine | Histoire | Nature | Livres et revues | Bonnes adresses | Les rubriques | Les dossiers





Recherche




Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.



Inscription à la newsletter