Connectez-vous S'inscrire
Mauges et Bocage




Vidéos les plus récentes
Histoire
JC Menard | 23/01/2015 | 1658 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
Histoire
JC Menard | 23/01/2015 | 2016 vues
44444  (3 votes) | 0 Commentaire
Actualités
Mickaël LECLERC | 19/06/2013 | 3627 vues
55555  (1 vote) | 2 Commentaires
Actualités
JC Menard | 20/11/2012 | 1284 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Histoire
N. D. | 20/02/2012 | 2880 vues
44444  (3 votes) | 0 Commentaire
1 sur 3

Les annonces

Cholet : les personnages célèbres qui passèrent en incognito

Dans la seconde moitié du XIXème siècle, Cholet est une petite sous-préfecture comptant entre 15 000 et 20 000 habitants. Néanmoins, la ville fut visitée incognito à plusieurs reprises par de célèbres personnages ayant fait l'Histoire de France. Tout cela au nez de la population qui ne le su que par la suite.


L'impératrice Eugènie et son fils unique, vers 1862.
L'impératrice Eugènie et son fils unique, vers 1862.
C'est ainsi qu'au printemps 1884, l'impératrice Eugénie, veuve de l'empereur déchu, Napoléon III, vint voir à Cholet, son ancienne dame d'honneur et lectrice Marie de Larminat.

Cette dernière s'était mariée au Colonel Comte de Garnier des Garets, commandant le régiment en poste à Cholet, le 77 R-I. Le couple habitait au 15 rue du Devau, et à l'occasion de la première communion de leur fille Germaine, ils avaient invité l'Impératrice, alors exilée au Royaume-Uni depuis l'abdication de son mari lors de la guerre de 1870.

Ce voyage se fit dans le plus grand secret. En effet, si en haut lieu on avait su qu'un colonel de la IIIème République recevait chez lui l'impératrice Eugénie, la carrière du militaire eut été franchement compromise. Or, la nouvelle parvint jusqu'au plus hauts gradés. Inutile d'imaginer comment l'affaire se termina.

Clemenceau en promenade sur la plage en Vendée, 1919.
Clemenceau en promenade sur la plage en Vendée, 1919.
De la même façon, dans les années 1920, Georges Clemenceau traversait régulièrement la ville en voiture afin de se rendre en Vendée, dans sa résidence de Saint-Vincent-sur-Jard ou à Luçon chez son ami Michel Philippon. Un garagiste choletais, M. Frappier, ancien président du comité des fêtes, vit plusieurs fois le chauffeur s'arrêter devant son garage afin de se ravitailler en essence. Le garagiste choletais eut plusieurs fois l'occasion d'échanger des réflexions avec le Tigre.

La voiture de De Gaulle, en 1945. (Source : INA)
La voiture de De Gaulle, en 1945. (Source : INA)
Autre visite singulière ayant eu lieu le dimanche 12 mai 1946, à 7h30. Une puissante voiture suivie, d'une voiture de presse-radio s'arrête à Cholet, dans le quartier des Barrières (au bas de la rue Sadi-Carnot). Deux personnes en descendirent et prennent une carte en main afin de s'orienter pour prendre la route des Herbiers. Etant resté dans la voiture, un grand personnage qui se dissimulait et que personne ne reconnu. Il s'agissait du Général de Gaulle qui se rendait à Mouilleron-en-Pareds se recueillir sur la tombe de Georges Clemenceau. Le lundi 13 mai, à 11 heures, il repasse à Cholet en direction d'Angers sans qu'aucune acclamation ne retentit. Personne n'avait remarqué son passage.





Rédigé par Mickaël LECLERC le Mercredi 30 Octobre 2013 à 09:04 | Lu 1218 fois
Notez


1.Posté par Percereau Christian le 11/04/2015 11:30
Articles très intéressant, mais quelques corrections à effectuer.

Or, la nouvelle parvint jusqu'auX plus hauts gradés
et que personne ne reconnuT.

Nouveau commentaire :

Actualités | Patrimoine | Histoire | Nature | Livres et revues | Bonnes adresses | Les rubriques | Les dossiers





Recherche




Pour soutenir nos actions en faveur de l'histoire et du patrimoine de notre région, vous pouvez faire un don en toute sécurité en cliquant ci-dessus.



Inscription à la newsletter